Protéger son manuscrit en Auto Edition : les différentes solutions

Vous avez écrit un livre et vous souhaitez le publier sans risquer de vous faire plagier ? Nous vous proposons dans cet article une revue des outils et méthodes qui vous aideront à le protéger plus efficacement.

1 – L’envoi d’une lettre recommandée

La première solution consiste à vous faire livrer vous-même un exemplaire de votre livre en auto-édition sous pli recommandé. Pour ce faire, placez l’étiquette qui fait foi de cet envoi sur le rabat de l’enveloppe, ce qui vous permettra de prouver que la lettre n’a pas été ouverte. Sachez que cette preuve est recevable auprès du tribunal en cas de litige et son principal avantage réside dans le moindre coût qu’il engendre.

2 – L’expédition d’un e-mail

Une autre technique visant à envoyer le fichier électronique contenant un exemplaire de votre livre à vous-même vous protègera également du plagiat. N’oubliez toutefois pas de renommer le fichier joint avec le titre de votre manuscrit ainsi que la date à laquelle le courriel a été envoyé. Selon le Code Civil, les versions numériques des écrits peuvent être admises comme preuves au même titre que les écrits devant les autorités. La seule condition étant que leur provenance soit dûment établie.

3 – L’utilisation d’un espace d’archivage

Les solutions que nous vous avons proposées un peu plus haut dans cet article font partie des options les moins coûteuses pour protéger votre livre en auto-édition. Si toutefois vous souhaitez optimiser la sécurité de votre manuscrit, des options quelque peu onéreuses comme l’utilisation d’un espace d’archivage vous sont proposées en ligne. Cela vous permettra de bénéficier d’une protection illimitée via copyrightdepot et ne vous coûtera que 12,5 €.

4 – L’empreinte numérique : Une méthode rapide et efficace

La SGDL (Société des Gens De Lettres) propose depuis plusieurs années un service de protection baptisé Cleo. Ce système qui permet de sécuriser votre manuscrit sur une durée d’un an renouvelable à raison de 10 € par an fonctionne grâce à une cyberclé dont l’empreinte est précieusement gardée auprès de la SGDL. Le succès de cette empreinte numérique auprès des utilisateurs était telle que ses éditeurs ont fini par publier une mise à jour dénommée Cleo + en 2017. Désormais, chaque sauvegarde peut directement être effectuée sur le serveur de la SGDL et le tarif n’a pas changé. La seule différence étant le supplément de 2 € par tranche de 10 Mo transférée dont vous devrez vous acquitter.

5 – La solution traditionnelle a toujours ses adeptes

Pour les plus conventionnels d’entre vous, la SGDL met à votre disposition une astuce qui consiste à envoyer un exemplaire écrit de votre manuscrit par la poste. Accompagnez votre courrier d’un chèque de 45 € et le tour sera joué. Attention, cette méthode n’est tout à fait efficace que si vous êtes en possession de l’attestation de dépôt. Ce document vous permettra d’attester l’authenticité de votre œuvre à tout moment et ce, sur une période de quatre ans que vous pourrez renouveler de manière illimitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *